Suites opératoires courantes d’une Gynécomastie

hypertrophie-mammaire-masculine

De simples antalgiques suffisent à calmer les quelques douleurs qui se font ressentir.

Œdèmes et ecchymoses apparaissent couramment et une difficulté à lever les bras est observée les premiers jours.

Un arrêt de travail, allant de 7 à  10 jours, est recommandé en fonction de l’activité professionnelle. Une exposition directe à la lumière du soleil est à éviter pendant quelques  semaines après l’opération.

Résultat de la correction de l’hypertrophie mammaire masculine

Une année après l’intervention est nécessaire pour juger du résultat définitif mais dans l’immédiat, le patient peut constater que ses seins sont symétriques et que le rendu est naturel et harmonieux.

Le traitement de la gynécomastie a des répercussions positives sur la pratique d’un sport, sur la stabilité pondérale, l’équilibre psychologique et le choix vestimentaire plus large.

Quand le patient se demande ?

  • Le résultat est-il durable ou faut-il envisager une récidive ?

Le résultat est généralement durable si tant est que le patient ne présente pas de nouveau une surcharge pondérale importante.

  • L‘intervention provoque-t-elle une baisse de la sensibilité au niveau du mamelon et de la peau environnante?

L’intervention n’a aucun impact sur la sensibilité de cette zone du corps après l’opération, qui demeure intacte.

  • Quelle différence y a-t-il entre une gynécomastie graisseuse et une gynécomastie glandulaire ?

Dans le cas de la gynécomastie graisseuse le patient est traité par simple liposuccion des seins, dans le cas d’une gynécomastie glandulaire, le chirurgien esthétique retire le gland mammaire.