chirurgie-du-menton

Conséquences courantes de la génioplastie

Observation d’un œdème des lèvres et du cou qui peut être d’importance diverses selon le patient.
Diminution de la sensibilité et de la mobilité de la zone traitée (lèvre inférieure, menton, dents et gencives) dans les premiers jours après l’intervention.
Des saignements par la bouche sont fréquents juste après l’intervention de génioplastie et sont sans gravité. Dans le cas de douleurs aigues, le chirurgien va administrer des antalgiques.

Suivi Postopératoire

Il est essentiel de garder une excellente hygiène buccale puisque les cicatrices sont placées à l’intérieur de la bouche. Le chirurgien esthétique prescrit généralement des bains de bouche et un gel hydropulseur à cet effet.
Les dents et les gencives doivent être nettoyées avec une brosse ultra-souple après chaque repas ; Dans certains cas, des antibiotiques vous seront prescrits.
Pour aider à une cicatrisation rapide, il est important de respecter certaines précautions : le patient ne doit prendre qu’une alimentation tiède ou froide, avec une texture molle.
La nourriture trop chaude, trop épicée ou trop acide est à proscrire dans les deux ou trois semaines qui suivent l’intervention

Résultat

Les premiers résultats sont visibles tout de suite après que le chirurgien ait retiré les pansements.
Les zones traitées sont encore enflées et bleues mais le patient peut avoir une idée générale sur son nouveau profil.
Néanmoins il faut un délai de deux à trois mois pour avoir une bonne appréciation du résultat. Les œdèmes et les ecchymoses auront disparu. L’aspect définitif est généralement obtenu après environ six mois.
avant-apres-mentoplastie

Quand le patient se demande ?

  • La génioplastie est-elle douloureuse ?

Selon le degré de modification le patient peut ressentir quelques douleurs et gêne qui sont plus intenses dans le cas d’une action sur l’os. Dans le cas d’un placement de prothèses la douleur est généralement moins intense.

Il est en effet possible d’associer les deux interventions puisque les deux visent à donner un profil plus harmonieux au patient.